Aliens: Fireteam Elite (2021)

Aliens: Fireteam Elite (2021)

Résumé

Situé dans l'univers emblématique d'Alien, Aliens: Fireteam Elite est un jeu de tir et de survie coopératif à la troisième personne qui plonge votre escouade de space marines endurcis au cœur d'un combat désespéré pour contenir la menace des Xénomorphes.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Exercice très compliqué que de se frotter à la mythique série de la Fox. Surtout que Gearbox s'est déjà chargé de prendre la licence, ses fans, et de leurs coller de furieuses bifles avec l'immonde Colonial Marines.nnCold Irons tente donc le paris du tps coop à 3 dans l'univers d'aliens, le 's' étant important. Ici, nos marines sont là pour éclater du crane phallique en quantité industrielle. Le schéma est simple aller d'un point A à un point B, sur une quinzaine de missions (50/50 entre Prometheus et Aliens). Là, beaucoup de joueurs vont tiquer. Le principe et le level design sont simplistes, ou fainéants suivant les avis. Un jeu très horizontal, sans embranchements secondaires, sans ramifications dans son gameplay, rien, pas de chichi. Et quand je dis pas de chichi, constatez par vous même les bouches des personnages n'ont même pas d'animations, la mise en scène est inexistante (le final de la dernière mission est risible) et ne comptez pas avoir la moindre cinématique. nnL'essentiel*. C'est ce que Cold Irons a décidé de conserver. Probablement à la vue d'un budget limité et d'une équipe bien petite pour espérer claquer le AAA dont tout le monde rêve. Dommage, ce ne sera pas pour cette fois.nnLe problème en fait, c'est que le squelette restant fonctionne bien. Toute la partie sonore du film est là - solide BO - en comptant biensur, les bruits des armes emblématiques et autres hurlements stridents. Le feeling des armes fait plaisir aussi avec un feedback correct (aucun démembrement ciblé par contre, quel dommage!). Les joueurs sont gâtés avec un arsenal très complet (30 armes ), personnalisables ainsi que 5 classes, toutes utiles. La petite sucrerie vient des builds. Avec un système perks qui prennent de la place comme dans un inventaire de vieux hack and slash, on se triture les méninges pour trouver les meilleurs bonus avec notre façon de jouer. Et les bonus, ce n'est pas .5% de dégâts comme la plupart des jeux d'actions, dont l'arbre de talent n'est qu'une ligne au cahier des charges. Ici on parle de modifier drastiquement capacités de chacune des classes. C'est un gros point fort pour moi, et une belle surprise.nnLa vue TPS marche aussi - à ma grande surprise - et de l'aveu des dev', ca permet de voir ses cosmétiques durement acquis (on aurait pu éviter les quelques camo violet/rose nan ?). Ne criez pas à l'hérésie sur la présence de cover, elle n'est utile que contre les androïdes armés. Aucun marines digne de ce nom ne fera caca derrière une misérable cover face aux hordes de xénos !nnAttention cependant, la difficulté change la façon d'appréhender le jeu. En normal, on dirait world war z, les joueurs crachent des montagnes de plomb sans jamais se soucier de quoi que ce soit. Par contre, à partir du mode intense, terminé la bamboche. Le friendly fire embarque et c'est une toute autre paire de manches. Le placement, les lignes de tirs, l'utilisation des perks aux bons moments font parties intégrantes de la réussite. J'en profite pour saluer le jambon qui a cru bon de me sortir des griffes d'un warrior alien au lance flamme lourd, merci pour ce moment. nnUn mot sur le bestiaire ? fidèle aux films, évidemment, plutôt bien animé - je tente encore d'oublier Colonial Marines, merci - mais soyons clair l'IA ne casse pas 5 pattes à un runner. Les xenos foncent en meute, les plus gros se chargent de casser les lignes de défense à la manière de tout les jeux du genre, et les androïdes oscillent entre le très con et honnête, quand ils daignent utiliser les couvertures. nnPour la coop, la vraie, je conseille fortement de jouer avec des amis. Pour deux raisons, et c'est là que je me fâche. Le matchmaking du sheitan bordel... 12 maps, 1 mode horde, 5 niveaux de difficultés. Le matchmaking se fait sur une map et un niveau de difficulté précis. Vous la voyez l'embrouille ? ca fait une centaine de combinaisons, pour bien morceler la - petite - communauté. Pas de chat écrit ou vocal sur PC, pas de serveur browser. Plus rapide qu'une cloueuse pour sceller le cercueil d'un jeu multi coop. La seconde raison est liée pas de cross play. Qu'est ce qui passe par la tête d'un studio qui sort un jeu multi en 2021, que de se passer de cette feature oh combien importante ? Si je peux défendre le rabotage XXL sur certaines choses pour un jeu AA, je ne le défendrais pas ici. Splitgate possède le crossplay et ses créateurs travaillent probablement sur des tickets resto dans une vieille cave abandonnée, donc bon. Si le premier point devrait être corrigé, le second n'est pas sur la road map du studio, à mon grand désarroi. nLa population du jeu risque de vite baisser, et en bonus, c'est un jeu édité par Focus, ses pingres ont acheté une bannière steam pour 24h, deux jours après la sortie du jeu. Bon point cependant la sortie fut propre sur pc, sans gros bugs avec en plus une optimisation honnête. nnPour le joueur avide d'expérience coop assez bien foutue, le contenu est là. Les niveaux de difficultés supérieurs offrent un challenge plus proche du film, avec beaucoup de tension - et la perpétuelle impression d'être dépassé. N'est il pas grisant que de laisser passer le démo devant, lance flamme à la main, scrutant les moindres mouvements face à lui, ses deux acolytes surveillant ses arrières, au gré des bip bip du radar ? En plus, de belles récompenses attendent les plus chevronnés (armes, skins, mods d'armes, etc) et ca passera par le talent de chacun, à l'inverse du mode normal très ' tout public '.nn*Au final, il faut prendre le jeu pour ce qu'il est les rouages d'un world war z dans l'univers d'Aliens, emballé par leader price. L'action est au coeur du jeu, au plus grand mépris toute mise en scène. Vous avez un ou deux potes avec micro ? allez y. Sinon, je vous conseille de bien relire les critiques avant de passer à la caisse.