Inmost (2020)

Inmost (2020)

Résumé

Puzzle game et aventure narrative, développé par Hidden Layer Games et édité par Chucklefish où on pourra incarner trois personnages afin d'explorer un château abandonné, rempli de pièges, puzzles et ennemis à affronter.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Inmost est un jeu en pixel art au gameplay plutot minimaliste dans lequel vous incarnerez tour à tour des personnages affrontant l'histoire de manières qui leurs sont apparemment personnelles. nnI - HistoirennA travers les yeux d'une enfant trop petite pour allumer la lumière et doit se contenter de l'obscurité de sa maison.nA travers un étranger dans un pays inconnu qui cherche à comprendre le monde dans lequel il s'est retrouvé catapulté.nA travers un chevalier parti en croisade pour trouver ce qu'il lui faut dans des donjons sombres aux âmes damnés gémissantes.nnOn va suivre leurs propres histoires ou plutôt leur propre manière d'affronter la douleur et le sacrifice. Par le combat, par la compréhension ou par la fuite.nnIl y a dans la narration une manière cryptique de nous amener ce dont on a besoin de connaitre et de comprendre. Ce qu'il faut faire car chaque personnage suivra une route qui ne lui sera apparemment que personnelle ... "apparemment" car on sent rapidement que chaque morceau d'histoire a une raison d'être. Cela m'a fait penser par moment à GRIS dans la manière de montrer des tableaux successifs et d'avancer dans les développements des personnages. Chacun va acquérir des manières pour mieux appréhender leur monde et peut-être mieux le comprendre. Et à travers eux, nous permettre de tater du bout des doigts la complexité de la situation dans lequel l'histoire va nous ravir.nnII - GameplaynnIl s'agira d'un jeu 2D qui ne cherchera pas à briller ailleurs que dans la narration. Certains personnages sont plus lourd que d'autre, moins habiles. D'autres plus rapide, plus agile.nLa prise en main et le passage de l'un à l'autre se fera sans trop de problème. Ce qui m'a amusé ce sont les clins d'oeil aux manières de concevoir le jeu 2D Tandis qu'un personnage va se trouver dans un aspect plus métroidlike au fur et à mesure qu'il acquierera de l'équipement il débloquera des passages, des collectables et des "ressources" à échanger, tandis qu'un autre sera dans l'aspect combat/esquive. Il y a aussi beaucoup de moment "posage de manette" pour suivre la narration. Le gameplay supporte la narration, mais ne la porte pas pour autant. Je n'ai pas trop d'avis sur la question, je suis un amoureux des walking simulator. nnLe jeu m'a beaucoup fait penser par moment à Gris. L'ambiance est par moment stressante mais le jeu dans sa globalité ne requiert pas d'une très grande expertise de gamer. Ce qui importe c'est l'histoire et d'arriver au bout, ce qui se fait sans problème en quelques heures (mais plus que je ne l'aurais cru). nnIII - Opinion PersonnellennLe pixel art est interessant, et le design des personnages peu commun. Mais ...je ne suis pas du tout tombé en pamoison, si ce n'est à certains moment narratif où les couleurs et la dynamique est haletante. La coloration sombre est normale et se prête bien au message mais je n'ai pas eu de coup de coeur pour l'aspect graphique. nnNéanmoins, j'ai apprécié l'immersion sonore et l'OST globalement qui a comblé dans mon esprit le trou "visuel" qu'a laissé le graphisme par moment. L'accord est bon, et je pense que sans cela je n'aurais pas pu finir le jeu. nnVis à vis de l'histoire, je l'ai apprécié. On nous apporte petit à petit des indices sur ce qu'il se passe, les équivalences réelles d'une vie imaginée, d'un conte brodé pour coller à ce que vis et comprend une petite fille. Et je reconnais avoir frissonné des implications enfantines de ce que certains messages semblaient présenter. Je suis friand des histoires tristes, alors j'ai dévoré ce jeu. Je le referais sans problème dans quelques mois pour "recapter" les moments de la narration qui m'ont plus et voir si plus tot, on pouvait pressentir le dénouement. nnIV - Le mot de la finnnJe suis de la team oeuf imaginaire avant la poule imaginaire.