Star Fetchers (2020)

Star Fetchers (2020)

Résumé

Star Fetchers est une aventure Grindhouse surréaliste alimentée par les théories du complot et la télévision de minuit. L’introduction à un monde sauvage avec des gangsters.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Star Fetchers est un énième hommage à la série B, au Grindhouse et à une certaine idée de la contreculture psychédélique. Un monde laid, grouillant de personnages cassés, de morts inutiles et de dialogues abscons. Un monde pourtant fascinant, aux détails grouillants d'où émergent de fragiles corolles de beauté. Si le scénario de ce prologue (gratuit) reste pour l'instant d'un classicisme confondant, c'est bien dans les nombreuses interactions optionnelles que se niche la plus grande partie de l'intérêt de ce titre. nnStar Fetchers croit de toute évidence en son univers et vous invite discrètement à le fouiller sans promesse de secrets ou autres bonus typiquement casse-couilles du jeu vidéo. Cette diégèse outrée a de vrais atouts séduction mais il est encore un peu tôt pour savoir si les créateurs du jeu parviendront à en faire quelque chose d'autre qu'un vaste exercice de style un peu vain.nnContre toute attente, les combats occupent donc la partie congrue de l'expérience, malgré leur originalité revendiquée vous contrôlez les mouvements de votre épée en agitant votre souris comme l'artiste son pinceau. Ou comme un demeuré, au choix. Il s'agit de traverser une succession de tableaux meurtriers dans lesquels vous n'avez pas le droit à l'erreur. La mort est instantanée mais invite à recommencer quelques secondes plus tôt et n'est donc pas trop frustrante.nnFacile d'accès à première vue, cette jouabilité incite toutefois à une prudence démesurée, bien plus payante que toute folle tentative de cabrioles martiales. A l'arrivée, des mises à mort un peu molles qui donnent parfois la désagréable sensation de couper des tranches de beurre laissé trop longtemps au soleil. Le potentiel adrénalinien est bien là mais nécessitera quelques ajustements d'ici la sortie du premier épisode (payant).nnN'hésitez pas à l'essayer ça dure moins d'une heure, c'est frais, ridiculement vulgaire, bizarrement touchant et donc parfait pour une courte session de jeu. On verra en ce qui concerne un jeu entier.