The Stretchers (2019)

The Stretchers (2019)

Résumé

Dirigez un couple d'infirmiers dans un monde ouvert dont le but est de conduire de mission en mission (pensez Crazy Taxi pour cette partie du jeu) puis les réaliser alors qu'elles ont des buts de plus en plus farfelus, du sauvetage de personnes à l'évacuation de bombe en passant par des passages avec des laser à éviter !rnrnDéveloppé par Tarsier Studio, créateurs de Little Nightmares.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Après avoir poncé Overcooked 2 et ses dlc avec ma douce moitié, nous nous sommes mis en quête d'un nouveau jeu en coop qui pourrait amener notre couple aux portes de la séparation. Et nous sommes tombés sur ce The Stretchers (2019). Le concept semblait prometteur les aventures loufoques de deux secouristes, qui doivent coopérer aux commandes d'un brancard. C'est de plus suffisamment éloigné du dit Overcooked 2 pour tomber dans le plagiat de moindre qualité. nnEt s'il est vrai que le jeu a apporté son lot d'engueulades de mauvaise foi en mode "pourquoi tu tires ?" "Arrête de me pousser !" ou le classique "va à gauche ! L'autre gauche !", je ne peux m’empêcher d’être plutôt déçu par l'expérience proposée. nnLe jeu se décompose en deux phases une phase de conduite de l'ambulance et une phase de sauvetage de victimes sur différents sites. nnLa phase de conduite est complètement anecdotique, un joueur pilote l'engin tandis que le second s'ennuie ou fout la merde en appuyant sur le bouton de boost à des moments peu opportuns. On se trouve sur une île bac à sable à peu près aussi grande que ma terrasse, sans beaucoup d'originalité ni d’intérêt. Il y a bien quelques tenues alternatives et un peu de mobilier à trouver pour notre base en fouillant bien dans les coins, mais c'est pas ma came.nnLe vrai coeur du jeu se trouve dans la seconde phase. Le gameplay consiste à ramener des victimes à l'ambulance en se servant d'un brancard dont chaque joueur contrôle un bout. Il s'agira donc de bien communiquer pour aller dans la bonne direction tout en gardant le brancard dans la bonne orientation. Et... c'est à peu près tout. Le gameplay ne changera quasiment jamais et ne gagnera pour ainsi dire pas en profondeur au cours du jeu. Couplé au fait que les missions sont plutôt faciles, The Stretchers est court —comptez quelques heures seulement— en plus d’être répétitif. Les quelques missions finales deviennent certes un peu plus longues et complexes, mais les nouveaux concepts y seront à peine exploités. Finalement, le soucis principal c'est que je n'ai pas eu la sensation de devenir meilleur à The Stretchers en y jouant. Le jeu ne nous pousse pas à nous améliorer. Contrairement à un titre comme Overcooked. nnBref, The Stretchers possède un concept intéressant, mais sous-exploité. Le jeu est court, facile et assez répétitif. Si on voudra malgré tout s'y frotter le temps d'une soirée ou deux, on attendra les soldes. Nous n'avons pas encore trouvé le successeur d'Overcooked 2.