Blossom Tales: The Sleeping King (2017)

Blossom Tales: The Sleeping King (2017)

Résumé

Dans Blossom Tales: The Sleeping King, vous incarnez Lily, une chevalier de la Rose qui devra sauver le roi endormi par son maléfique frère sorcier. Dans une ambiance à la Zelda aux nombreux clins d'œil, ce sont plusieurs donjons qu'il faudra parcourir en récoltant de nouveaux objets et en affrontant les monstres autres boss.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

"Oh chouette un jeu inspiré d'A Link To The Past ! C'est un super Zelda donc ce jeu doit être chouette"nnVoilà à peu près ce que je pensais du jeu avant de l'acheter sur ma Switch. Verdict ? Meh.nLe pitch est très simple un grand-père commence à conter à ses enfants l'histoire de Link... Puis se ravise et raconte le périple de Lily au royaume de Blossom. Le roi est pétrifié. Trois ingrédients (médaillons) à récupérer dans trois temples, le roi est sauvé, fin. Bon ben ok, c'est vrai que ALTTP n'était pas un titan scénaristique, mais là, les 3 lignes qui font office de cinématique de fin font un peu de la peine pour être honnête.nnLe problème majeur de Blossom Tales, c'est qu'il ne fait pas que s'inspirer sur Zelda 3 (voire Minish Cap), c'en est presque un fan game... Forcément bien inférieur. Sprites mis à part, je ne crois pas me tromper en affirmant qu'il n'y aucun objet vraiment original. Au début, on sourit un peu aux premiers clins d'œil musicaux, à l'obtention de l'arc, aux boss... Puis vient fatalement le moment où on se demande quand le jeu va enfin oser prendre des risques et tenter de se libérer du carcan dans lequel il s'est installé. Et ce moment n'arrive malheureusement jamais. Tout le jeu parait être un "reskin" d'un Zelda 2D dans lequel aucune autre modification n'aurait été apportée. nnEnfin, dernier gros point négatif, la difficulté mal gérée. Autant le jeu peut apporter un peu de challenge dans le premier temple.. Autant le fait de posséder plus de 5 cœurs permet de rouler sur le jeu sans vraiment réfléchir. Pour ne pas aider, les objets acquis sont de plus en plus puissants et on se retrouve finalement à spammer la même attaque, délaissant presque l'épée, terriblement faible par rapport au reste !nnDans le même style, vient vers la fin du jeu un objet, se rechargeant toutes les 3-4 secondes qui va littéralement tuer chaque ennemi non-boss dans un rayon de 10 cases... De quoi tout détruire sur son passage pour un jeu qui peinait à se faire compliqué. nnL'évolution laborieuse du challenge est frustrante, et je n'ai que rarement pris du plaisir sur Blossom Tales, la sensation de pouvoir suprême étant ici inadaptée et mal gérée.nnCependant, Blossom Tales brille par la qualité de son design soigné, sa musique certes anecdotique, mais de qualité, ainsi que son gameplay précis. Les énigmes elles aussi sont assez originales mais se répètent malheureusement un peu trop. nnOn regrettera donc au final principalement le fait que le jeu ne soit qu'une pâle copie de celui qui l'a inspiré.