Senran Kagura: Peach Beach Splash (2017)

Senran Kagura: Peach Beach Splash (2017)

Résumé

L'histoire prend place dans un tournoi mystérieux où les shinobis ne s'affrontent pas à coup d'arts ninja cette fois ci, mais de pistolets à eau. Le jeu propose des combats par équipes de 5 dans le mode solo mais aussi dans le mode multi en ligne.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

[Test réalisé sur la version japonaise du titre avec sa première mise a jour 1.02.]nnSi vous êtes fan de la série Senran Kagura, il est fort probable que l'annonce de Peach Beach Splash ne fût pas une grande surprise. Effectivement, son producteur, le sulfureux Kenichiro Taka avait déjà évoqué a de nombreuses reprises les pistolets a eau, ainsi qu'une envie de faire un Spin-off de sa série phare. (Un plus ambitieux que "Bon appétit" du moins.)nnCe qui est plus étonnant par contre, c'est le coté "Splatoon" de la chose qui saute aux yeux directement. Car oui, si Taka a sauté le pas, il y a fort a parier que le succès du titre de Nintendo n'y est sûrement pas pour rien.nnLa bonne surprise, c'est que manette en main, Senran Kagura PBS se démarque largement de son inspiration, et réussi a se démarquer notamment grâce a son gameplay nerveux, son système de cartes et évidemment, son côté osé. (sans parler du fait qu'ici, point de contrôle de territoires.)nnNiveau gameplay le jeu est suffisamment technique pour de belles batailles en ligne ; Dash rapide, Double sauts a l'aide d'un "Jet-pack" , deux mode de tirs par armes, coup unique au corps a corps par personnage et évidemment son système de cartes bien pensé. (Je vais y revenir.)nnNiveau mode de jeu, nous somme dans le Senran Kagura classique, le menus affiche la couleur de suite nUn mode story, avec 10 missions par académie (et des bonus, mais chut.) ainsi que l'équivalent du mode "Shinobi Girl's Hearts" et petit bonus, un mode tournois, simple mais efficace.nnGrosso modo, Senran Kagura Pbs ne s'éloigne pas trop de ses prédécesseurs au niveau solo, c'est peut-être pas plus mal.nIl en va de même pour le multi, simple mais toujours efficace avec son Tower défense contre l'ia, ses bastons a 5 contre 5 en ligne, ainsi qu'un mode de capture de zone. nEncore une fois, PBS ne cherche pas vraiment a se démarquer, mais a faire sobre.nnUne copie sans folies, mais sans fautes de goût a ce niveau là.nnPassons maintenant aux fameux système de cartes. C'est bien simple, après chaque victoires (Offline ou Online) un booster de plusieurs cartes vous est offert. Plus la mission est difficile (ou si on joue en mode Hard par exemple.) plus le booster aura des chances de comporter de précieuses cartes.nEn effet, en plus d'être magnifiques (Oui, ce sont des cartes New waves, et la sélection est vraiment a saluer!) les cartes vous offrent toutes sortes de bonus lors d'une partie. nnBonus de vitesse, de défense, d'attaque, Malus pour l' adversaire, Attaque spéciales, régénération de santé, bref, vous l'aurez compris, a vous de constituer le Deck parfait avant le combat selon votre style.nnUn système intelligent et bien géré, les cartes une fois utilisé mettent un certains temps de rechargement, évitant au passage les abus ou le spam, par exemple.nAutre bonne idée, les cartes sont utilisables dans l'ordre ou vous les avez placées dans votre Deck. A vous donc de réfléchir avant de placer une carte soin, voir si vous êtes économe ou angoissé. Pareil pour les attaques spéciales, parfois mieux placées en bout de fil pour tenter de rattraper un match a la dernière minute, etc, vous avez compris le principe.nnNiveau flingues, tout ça semble bien équilibré pour le moment, mais le lance-grenades (ou plutôt le lance-ballons de flotte.) semble avoir un petit avantage. A voir avec le temps, Marvelous n'étant jamais avare en fix ou autres Maj. nAu niveau des armes on retrouve de tout, du pistolet classique, a la Gatling, en passant par le lance roquettes, le tuyaux d'arrosage portable et j'en passe.nIl y a de quoi faire, et chaque arme est vraiment différente dans son gameplay.nDe quoi trouver son bonheur.nnD'ailleurs, vos personnage, vos armes et vos cartes sont upgradables en échange de vos cartes en double. Un système de leveling très différent de ce que la série propose habituellement, inutile de dire que mettre le casting entier au level max sera bien plus long que dans les Mûso. D'autant que le casting est gigantesque, offrant en plus 3 news waves girls, et BEAUCOUP de dlc a venir. Et c'est le prochain point, qui fâche un peu.nnDéjà, il faut savoir que, Spin off oblige, Adieu les "transformations". Marvelous a donc fait le choix day one de vendre comme personnages supplémentaires les quatres leaders sous leurs formes ultimes. Les fans de Crimson Homura ou autre Ultimate Asuka passeront donc a la caisse de suite, et a 15€ environs les quatres personnages, ça fait mal.nJe ne parle pas des costumes ou des armes ou encore des personnages de Dead or Alive EX3 qui arrivent dès le mois de la sortie du jeu. Aïe.nnBref, vous avez aimés raquer comme des chiens sur Estival Versus? C'est reparti pour un tour. Une mauvaise habitude de la part de la série, regrettable.nnRevenons a nos moutons. Niveau scénario, malgré l'insistance de Kenichiro Taka sur le fait que PBS est canonique, on aura du mal en voyant Rin déguisée en Maso, le scénario WTF dans toute sa longueur (Quand on pense a Deep crimson ou Shinovi versus, ça blesse forcement.) et encore ce mélange de beaucoup d'humour, pas forcément bien placé au niveau de l'histoire actuelle depuis deux épisodes.nnLe plus incroyable reste le teaser de Senran Kagura 7, TRÈS sérieux a la fin du mode story. Une manière de rassurer les fans du scénario sombre et sobre de Deep Crimson. nInutile de dire que ce teaser de fin met déjà énormément l'eau a la bouche et contraste énormément avec l'ambiance de Peach beach splash.nnSoyons honnêtes ceci étant signalé, Pbs a été pensé fun et multi. On est plus la pour le fan-service, la série et l'ambiance relax de cette suite d'Estival versus.nnAlors, réussite ou pas? Objectivement oui. Senran Kagura ose prendre une route différente le temps d'un épisode unique et plaisant, au risque de faire grincer quelques dents a cause de la disparition logique du côté Shinobi, et le deuil des transformations est difficile. Avec beaucoup de contenus, un gameplay efficace, et un roster toujours plus grand, il ne manque que deux choses a ce PBS pour être parfaitement au niveau des autres opus ; Un moteur graphique enfin digne de la Ps4 et des magnifiques Artworks, et un scenario qui retourne enfin aux bases.nMais pour un TPS fun, décomplexé et bien construit, c'est ici que ça se passe, surtout pour les fans de la série. La ou le jeu perd un peu de son punch en zappant la formule de base, il en gagne cependant en technicité. Un choix osé mais visiblement payant vu les premiers chiffres de vente pour un "Jeu de niche".nUn bon épisode pour patienter jusqu'à la véritable suite scénaristique, très probablement sur Switch et Ps4.nnPoints FortsnnnGameplay surprenant et prenant.nLes cartes New waves, centre du jeu.nLes finishers a coup de canards en plastique!nEffets d'humidités très sympas.nSolo dans la norme et online accrocheur.nEnfin du New Waves !nExcellent système de cartesnGros teasing dd Senran Kagura 7 !nLe nouveau design de certains persos.nLeveling intelligent.nLe mode photo plus complet que jamais.nL'envie incontrôlable de chopper toutes les cartes (et elles sont nombreuses!)nnnPOINTS FAIBLESnnnDifficile de faire une croix sur le corps a corps sauce Mûso.nUn boss final très décevant et insolite.nBeaucoup trop de DLC d'une traite.nIl est temps de booster le moteur graphique en général.nToutes les tenues ne sont pas (encore?) réceptives a l'effet d'eau.nLes purupuru Finishers absents.nnn[Critique qui est amenée a évoluer avec les Maj]