Star Fox Zero (2016)

Star Fox Zero (2016)

Résumé

Star Fox Zero est le septième opus de la série de jeux de tir spatial développé par Nintendo.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Depuis Lylatwars sur Nintendo 64, je suis avec attention la licence de tirs spatiaux de Nintendo. J'ai pris un grand plaisir à retrouver ces charmantes peluches aventurières de l'espace après une trop longue absence. Co-développé par Nintendo et Platinum Games, il s’agit une nouvelle fois de protéger le système Lylat contre l’empire d’Andross aux commandes de vaisseaux spatiaux. Cela se passe sur WiiU, en utilisant la gyroscopie de la tablette pour viser. nnC’est donc l’occasion de sauter de planète en zones spatiales, d’une ceinture d’astéroides ou d’un cimetière de vaisseaux à une ville ou à une forêt. Certains niveaux ont le souffle de l'excitation, à slalomer entre vaisseaux et éléments du décor, pour déjouer la menace présente. Il y a de nombreux secrets à découvrir, de nouveaux niveaux ou de variantes, qui permettent d'un point A à un point B de connaître des variations intéressantes d'une partie à l'autre. Obtenir les médailles de points demandera de maîtriser les possibilités de chaque niveau. Les médailles cachées pousseront à l'exploration et à l'expérimentation.nnMais je crois que Starfox Zero manque de cran, il ne montre pas assez les dents. La série a toujours multiplié les gameplays en proposant d’incarner d’autres véhicules, mais cette fois cette possibilité est mal utilisée. Le rythme est coupé, avec des phases lentes et imprécises qui agacent. En vaisseau, dans le confort des mythiques Airwing, c'est plus carré, plus riche et donc plus appréciable. Mais c'est aussi trop lent. La visée au gyroscope n’est pas si dérangeante, bien qu’il n’est pas sur que le joueur arrive à l’exploiter à son juste potentiel. Je comprends ce choix. Elle apporte de la précision, un avantage certain, mais demande de moins se concentrer sur le pilotage, ce qui entraîne un risque. Le jeu s’adapte, le rythme du jeu est plus lent, et même ralenti. La vélocité des Arwing de Lylatwars permettait des échanges tendus, qui pouvaient se jouer en quelques instants. Dans ce Starfox, les affrontements notamment contre les boss profitent d'une mise en scène bien rythmée, mais se diriger est devenu pénible, et il y a une mollesse qui dessert le jeu.nnJe me suis attardé pour découvrir tout le jeu, variantes et nouveaux environnements, et j'ai l'impression d'avoir émoussé mon plaisir en y restant trop longtemps, en m’accrochant à ce que le jeu pouvait encore m’offrir. Il vaut mieux y jouer le temps d'une petite échauffourée spatiale sans s’éterniser, pour ne pas gâcher sa satisfaction. Car il lui manque un certain dynamisme, une certaine rage de vivre qui donnerait envie au joueur de relancer le jeu jour après jour. nnAlors que Nintendo a converti presque toute sa ludothèque WiiU sur Swith, Star Fox Zero n’a pas été annoncé pour y être adapté. Il faudrait plonger les mains dans la mécanique pour en faire un portage convenable, mais cela pourrait être l’occasion d’améliorer ce qui ne va pas dans ce jeu.