Hitman - Épisode 1 : Paris (2016)

Hitman - Épisode 1 : Paris (2016)

Résumé

L’Épisode 1 : Paris inclut la mission principale et les occasions, les armes, les déguisements, les objets et les contenus live qui l’accompagnent, y compris des contrats Escalade et des contrats à la une.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Paris, même si c'est le premier épisode de Hitman World of Assassination, n'est pas la première map disponible. En effet, avant cela, il y a deux maps tutoriels, une sur un bateau et l'autre dans une base russe, qui sont très petites et très simples, mais qui permettent de bien saisir les différents éléments de gameplay (les déguisements et les bases du gameplay pour le bateau, les opportunités pour la base russe). A noter que ces deux maps constituent la démo de Hitman 2016, sont donc gratos, ont quand même des défis à réaliser, et on peut quand même créer des contrats en ligne. A partir du moment où rien qu'avec la démo et deux toutes maps on a déjà de quoi s'amuser des heures...nnEnfin bref ! Paris. La première vraie map de la trilogie. Que vaut cette map, en tant que tel ?nnLA MAPnnCette map prend place dans un bâtiment fictif dans Paris, où se déroule un défilé de mode ouvert au public, et également une vente aux enchères privée au dernier étage. Le joueur peut visiter l'intégralité du bâtiment, des vestiaires du sous-sol au grenier du dernier étage. La plupart du niveau est donc constitué de ce bâtiment, avec en plus la possibilité de visiter les parking, les jardins...nCette map n'est pas très grande, mais c'est le parfait exemple que le level design est plus important que la taille de la map. En effet, le niveau est assez chargé et c'est très rare de trouver une pièce sans intérêt (sans aucun PNJ avec un costume intéressant, sans item particulier...). La majorité des costumes disponibles correspondent aux différents types de personnel, qui auront accès à plus ou moins de pièces du bâtiment. Il y a différentes façons d'atteindre chaque étage du bâtiment, que ce soit avec une invitation privée qui permet de visiter quelques pièces sans se déguiser, avec justement le déguisement adéquat, en grimpant sur les gouttières à l'extérieur du bâtiment et en longeant les rebords... Plus on explore, plus on trouve des moyens d'aller où on veut. nDu point de vue de la direction artistique, les détails sur les murs du hall, la lumière du soleil couchant dans les jardins, la classe absolue de la salle où défilent les mannequins, le fait de pouvoir voir la même pièce vue du dessus par le grenier... Cette première map est vraiment crédible, et est extrêmement classe.nJ'aime beaucoup le fait qu'il y ait un costume cheaté (celui d'Helmut), qui permette d'aller à peu près où on veut sans se faire fouiller ni rien. Ça permet aux joueurs de pouvoir visiter le niveau sans trop de soucis pour s'habituer aux mécaniques de gameplay, et bien découvrir le level design. C'est le premier niveau, alors c'est plutôt bien vu pour ceux qui connaissent pas bien le jeu ! nnLA MISSIONnLe mode histoire nous demande d'assassiner une cible au rez-de-chaussée, et une autre au dernier étage. J'aime énormément comment la première cible est présentée elle descend les grands escaliers du hall devant la foule avec carrément un projecteur pointée sur elle, tout en étant entourée par des gardes c'est une excellente manière de montrer au joueur ce que le jeu attend de lui. 47 ne dispose que d'un petit pistolet silencieux, 3 pièces de monnaie et une corde à piano. Il est donc inconcevable d'y aller direct et d'espérer tuer la cible comme ça, maintenant. La cible est entourée de gardes armés, il y en a partout, et nous sommes au milieu de la foule. Il faut donc trouver une façon de tuer cette cible discrètement malgré ce monde c'est tout le principe de l'infiltration à la Hitman, le joueur comprend ce principe directement naturellement sans qu'il y ait de message caractère 42 en majuscules du type "C'est pas une bonne idée de tuer la cible maintenant !!!!!". J'aime beaucoup ce type de mise en scène, et en plus ça présente la cible à tuer comme un type ultra prétentieux et donc détestable ! nIl y a pas mal de façon d'assassiner les deux cibles, discrètement ou pas (manipuler la cible pour aller sur le podium puis lui faire tomber le décor dessus, préparer un cocktail empoissonné, déclencher les feux d'artifice pour faire tomber une des deux cibles sur l'autre...). nnCe premier niveau de WOA est une très bonne introduction à la trilogie, la map est très belle et cohérente, il y a beaucoup de façon d'attendre les objectifs et le niveau est plaisant à explorer pour découvrir toutes les possibilités offertes par le gameplay. Finalement, il n'y a pas plus de choses à dire dessus deux cibles, plein de possibilités, un level design simple mais très efficace, tout ça forme une très bonne map, et surtout un très bon niveau (c'est qui n'est pas toujours la même chose...)nnHitman, A World of Assassination https//www.senscritique.com/liste-edition/Retrospective_Hitman_A_World_of_Assassination/2962846nnEpisode précédent Introduction nhttps//www.senscritique.com/jeuvideo/Hitman/critique/227039908 nnEpisode suivant Sapienzanhttps//www.senscritique.com/jeuvideo/Hitman_Episode_2_Sapienza/critique/233360491