Sonic Boom : L'Ascension de Lyric (2014)

Sonic Boom : L'Ascension de Lyric (2014)

Résumé

Sonic Boom s'adapte à la Wii U dans cette nouvelle version. Partez à la conquête d'une terre inconnue en Incarnant des personnages multiples.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Si vous avez un jour ou l'autre fréquenté un forum d'aficionados de la célèbre série de Sega, vous aurez rapidement remarqué que la série, et ses gameplays différents d'un titre à l'autre, divise même au sein de la communauté. Cependant, 3 noms ressortent régulièrement quand on parle du pire jeu de la série Shadow the Hedgehog, Sonic 2006 et Sonic Boom Rise of Lyric ("l'ascension de Lyric", dans la langue d'Alain Finkielkraut).nJ'ai déjà exprimé mon avis sur le premier mais je n'ai jamais pu noter le second, faute de posséder une PS3 ou une 360. Aujourd'hui, c'est donc le troisième larron qui passe à la loupe et... bah franchement, c'est pas si terrible.nnAvant que vous ne commenciez à me jeter les tomates, non, RoL n'est pas un grand jeu, et sans doute que la note de 6/10 est un peu excessive, mais je ne me vois pas lui mettre honnêtement moins de 5. On me l'a tellement vendu comme une merde injouable, buguée et moche que, manette en main, je suis forcé de désapprouver ces points. Mais détaillons tout cela.nnSave the planet from disasternnL'histoire du jeu se veut comme étant une préquelle à la série télévisée. D'ailleurs, rapide digression, mais cette série est vraiment drôle et maîtrise l'humour méta comme personne. La saison 1 est un peu poussive à cause d'un mauvais équilibre blague/action, mais la saison 2 met son complexe d'infériorité de côté et assume à 100% son côté cartoon. Franchement, foncez la regarder !nnTout commence lorsqu'après une embuscade tendue par Eggman, Sonic et ses amis réveillent par erreur un serpent maléfique enfermé depuis 1000 ans, Lyric. Celui-ci désire construire une armée de robots pour régner sur le monde, et c'est donc à Sonic & co de réparer leur erreur et de trouver les 8 Chaos Crystals avant Lyric, qui compte s'en servir pour alimenter ses machines.nS'ensuivront alors 9 niveaux, entrecoupés par des phases de recherche dans 2 overworlds assez massifs où l'on rencontrera plusieurs PNJ de la série (Sticks, le maire...) ou inédits au jeu (Cliff, QNC...).nnEn effet, bien que le jeu soit censé être une origin-story, on ne retrouve pas exactement le même univers que dans la série, et pour cause le bide du jeu a contraint Sega à ne pas y faire trop mention dans la série animée. Lyric ne sera ainsi jamais ramené malgré son potentiel intéressant, plusieurs personnages ne réapparaîtront pas, d'autres changeront de nom (Fred (l'ouvrier) -> Earl) et dans l'ensemble les événements n'ont eu aucun impact sur le show.nDu coup, les seules choses qu'on apprend dans cette pseudo-préquelle sont l'origine des lassos-laser de la Team Sonic, celle de la montre d'Eggman et un peu de backstory sur les Anciens (un peuple très mineur de la série). Bref, c'est sans intérêt, mais difficile de blâmer les scénaristes.nnParce que finalement, l'histoire est plutôt bonne. On a un objectif clair et net (battre Lyric), le déroulé est fluide (chaque Cristal donne accès à une nouvelle partie de la map), on n'a pas vraiment de plotholes et le tout est accompagné de blagounettes typiques de la série et qui font régulièrement sourire (les magouilles du maire, la bêtise de Knuckles...).nJ'ai repéré que deux gros problèmes dans le scénario la toute première cinématique (où Sonic se fait tirer dessus) qui n'est franchement pas très utile et qui sera complètement désamorcée à la fin du jeu, et l'intégration de Shadow à l'intrigue qu'on qualifiera de "forcée". Cela dit, le personnage aurait été ajouté à la dernière minute à l'univers Boom suite à la pression des fans, donc son absence d'intérêt dans l'intrigue s'explique facilement.nnUn mot sur la VF qui est bonne en ce qui concerne les personnages principaux (on retrouve les acteurs de Sonic X et Generations). On sera en revanche surpris de voir que la plupart des personnages secondaires n'ont pas la même voix que dans la série, et que la moitié des personnages masculins semble être doublée par Moe Szyslak des Simpsons.nJe ne me prononcerai pas sur le redesign des personnages. On aime ou on n'aime pas (moi j'aime bien), mais je rappelle qu'on est dans une série dérivée de la saga principale. Il n'est pas rare qu'à ce genre d'occasions les personnages aient droit à un lifting visuel et/ou à un changement de personnalité. Personnellement, j'étais bien plus dérangé par les 3 pics sur la tête de Sonic dans Sonic X (qui se voulait fidèle aux jeux) que par le redesign d'Amy dans Boom, et j'en fais pas tout un plat.nnYou can flynnLe point dont on parle le plus quand on évoque ce jeu, c'est bien entendu sa "qualité" de production, remplie de bugs de toutes sortes (on se souvient du désormais célèbre Knuckles volant) et de glitchs visuels.nSi je ne vais pas nier l'existence de ces problèmes (bien que certains aient été patchés), je trouve qu'on en fait énormément pour pas grand-chose. Dans tout mon playthrough, je n'ai eu qu'un seul glitch visuel (à un endroit, le décor disparaissait avec un certain angle de caméra) et je n'ai pas eu à déplorer de problème de maniabilité, au contraire !nJe trouve la prise en main du jeu excellente, les 4 personnages (au passage, c'est le plus grand nombre de persos jouables qu'on ait eu dans la série depuis Black Knight en 2009) réagissent au doigt et à l'oeil et ont chacun leurs petites particularités. Sonic peut faire des Spin Dash et des Homming Attacks, Tails peut voler et piloter des petits robots, Knuckles escalade des parois et creuse des trous tandis qu'Amy (ma préférée) a droit à un triple saut et peut marcher sur de fines plate-formes.nnAussi, je trouve qu'à l'ère des "Sonic à boost", c'est un peu fort de café de reprocher au jeu son level-design alors que celui-ci est quasi-intégralement pensé pour la 3D et exploite très bien ses différents personnages. Oui, ceux-ci auraient gagné à être un peu plus rapides (surtout dans l'overworld) et le jeu en général manque de challenge (merci le zoom de la caméra sur l'objectif à atteindre), mais au moins on se fait pas chier à regarder le paysage défiler en maintenant bêtement un bouton.nPar contre, l'aspect Beat'em all du titre est raté. Il y a très peu de combos disponibles, et les personnages ont une barre de vie tellement abusée (pour rappel, un anneau = invincible) que ceux-ci finissent par tous se ressembler. Le combo "Homming Attack x3" de Sonic fait le café, n'hésitez pas à en user et abuser.nnAlors oui, le framerate est aux fraises dés qu'on est dans une phase de vitesse, mais celles-ci sont d'une facilité et d'une inutilité sans nom. A titre personnel, je questionne plus leur présence que leur exécution.nA noter tout de même que l'overworld est extrêmement vaste et nécessite peu de chargements. La console freeze quelques dixièmes de secondes à certains endroits oui, mais on est quand même à des années-lumières d'un Sonic 06, ou même d'un Sonic Adventure (non PC) qui entrecoupait ses sections d'un écran noir. Les chargements pour accéder à des niveaux sont un peu plus longs, mais rien de dramatique.nnPour parler un peu rapidement d'autres aspects techniques, graphiquement c'est plutôt chouette mais bourré d'effets de lumière à certains endroits, ce qui doit expliquer le framerate en berne dans les phases de course. La texture du sable aurait également gagné à être plus détaillée.nLes animations faciales sont en mode "minimum syndical" dans les scènes de dialogue, c'est particulièrement gênant quand on regarde Amy de face.nQuand à l'OST, rien de mémorable mais rien de désagréable à signaler. On est face à des musiques d'ambiance, ça fait le taff sans génie.nnThrough the darknnSonic Boom semblait être un projet plein de bonnes idées (surtout lorsqu'il s'appelait Sonic Synergy), mais son exécution est ratée. Initialement prévu sur PS4/One, un accord d'exclusivité entre Sega et Nintendo a forcé Big Red Button à porter le jeu en urgence sur une console moins puissante et qui ne supportait même pas le Cry Engine. D'où les glitchs graphiques et certains bugs de collision.nCela dit, le jeu est parfaitement maniable (coucou Secret Rings), a un level-design correct (coucou Colours) et un scénario feel-good (coucou Forces), son compositeur ne semble pas en vouloir personnellement à vos tympans (coucou Chronicles) et les phases BTA, bien que superflues, sont suffisamment dynamiques pour ne pas trancher avec le reste du jeu (coucou Heroes).nnAlors, Sonic Boom Rise of Lyric, le pire Sonic ? Vraiment ? Dans un monde où Secret Rings existe ?