Creeper World 3: Arc Eternal (2014)

Creeper World 3: Arc Eternal (2014)

Résumé

"Creeper World 3: Arc Eternal" est un mélange entre jeu de stratégie et tower defense, dans lequel vous devez empêcher une masse bleue extraterrestre d'envahir la galaxie. Votre base, vos armes, votre stratégie... dépendront du terrain et de l'ennemi que vous affronterez.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

On trouve peu d'information sur le studio Knuckle Cracker, ou plutôt sur l'unique développeur de Creeper World 3, si ce n'est qu'il avait déjà publié un premier et second opus. À l'origine, ce sont des vieux jeux flash obscurs qui traînaient sur le site du créateur. Mais y a des mecs obstinés parfois malgré l'absence totale de visibilité le développeur a, au fur et à mesure des épisodes, peaufiné le concept de son jeu, pour au final sortir son troisième opus sur la plate-forme du gros (mais vénérable) Gabe Newell.nnCris et peurs (sur la ville).nnMélange improbable entre STR et Tower Defense avec un fort accent pour le scoring, CW3 est un jeu plus complexe et intéressant qu'il en a l'air. Alors, bien sûr, graphiquement ça ne casse pas vraiment des briques, ni des parpaings, mais tout s'avère extrêmement lisible et c'est justement ce qui est important dans ce jeu.nnPour comprendre le principe du jeu, on va faire simple le creeper est une sorte de fluide qui se répand éternellement, de façon continue et régulière. C'est l'ennemi éternel à stopper. Ce fluide, mortel pour toutes vos installations, doit être stoppé à l'aide de différents moyens. Que ça soit par des armes conventionnelles, qui détruisent le liquide qui approcherait de la ligne de mire de vos défenses, ou d'un module permettant de terraformer le terrain. En effet le terrain est en 3D et il est divisé en 10 couches superposées. Vous pouvez donc faire varier la hauteur du terrain pour stopper, du moins provisoirement, la progression du creeper. Vous pouvez vous barricader derrière des murs ou construire d'énormes fosses pour contenir le creeper. Mais sachez que cela est vain, le creeper continuera d'envoyer son liquide jusqu'à submerger vos défenses.nPour vaincre celui-ci, vous devrez vous frayer un chemin jusqu'à ses émetteurs et les détruire, ces constructions sont responsables de l'émission du liquide.nnToute la force stratégique de SW3 réside dans l'établissement d'une stratégie de défense efficace, qui permettra de stopper la progression du creeper. C'est là tout l'aspect intéressant du titre. Le but est d'équilibrer la balance entre les deux forces respectives. Comme le fluide ne fait que fondre sur votre base de manière continue, si vous réussissez à le stopper, alors il sera ensuite possible de progresser, petit à petit, en récupérant chaque mètre carré de terrain, pour au final détruire les émetteurs. nnLe jeu se compose donc en deux phases majeures la défense qui permettra de stabiliser le front puis l'attaque, qui doit être le plus rapide possible. En effet, le jeu intègre une partie de scoring importante, qui nécessite de rusher le plus vite possible. C'est celui qui fait le meilleur temps qui obtient la place privilégiée du TOP 250 des meilleurs joueurs. Et je peux vous dire que ce n'est pas facile, vu la horde de fous furieux qui s'accrochent au high score. nnUne optimisation au poil.nnLe jeu comporte des mécaniques finalement assez complexes, avec une gestion importante de l'énergie en flux tendu. Par conséquent, le but sera de gérer efficacement l'énergie ne pas avoir de surplus, qui signifierait que votre stratégie n'est pas optimale et qu'il est possible d'optimiser votre conquête, mais pas non plus de pénurie, qui peut signifier bien souvent la mort pure et simple. Par ailleurs, le manque d'énergie provoque une baisse de l'approvisionnement en munition et en vitesse de construction des différents modules. Des tourelles qui tirent moins vite ne stopperont pas efficacement le creeper, qui envahira lentement, mais irrésistiblement, votre base. nnLa difficulté réside donc dans le fait de produire cette énergie, qui requiert des générateurs qui exploitent une zone donnée. Vous pouvez donc soit vous retrouver dans un cercle vertueux, soir un cercle vicieux. Je m'explique dans le cas où vous ne produisez pas assez d'énergie et que le creeper gagne du terrain, la mort est quasi certaine puisque vous n'aurez pas la possibilité de produire assez d'énergie pour vous défendre. Dans le cas inverse où vous prenez petit à petit du terrain au creeper, vous aurez plus de zones pour produire de l'énergie, et donc la possibilité de construire des armes supplémentaires pour exterminer le liquide. Toute la difficulté sera alors de trouver le moyen d'obtenir une défense stable puis de contre-attaquer.nnComme le jeu pousse le joueur à rusher, il ne faudra ni être trop gourmand sur la conquête du territoire, ni être trop lent. Cela dit, la prudence est importante, mais la témérité est bien plus gratifiante. nnLe gros défaut du titre réside en fait dans la seconde phase du jeu. Une fois qu'on a établi une stratégie pour faire face au creeper, il ne reste plus qu'à l'attaquer, et celui-ci n'a guère de moyen de se défendre (il possède cependant d'autres modules, comme les spores, sortent d'astéroïdes qu'il vous envoie périodiquement pour s'écraser sur vos installations, ou encore des robots qui désactivent temporairement vos modules). C'est donc une phase d'optimisation quasi mathématiques qui s'ouvre, dont le but est d'obtenir la victoire le plus rapidement possible. Cette seconde phase est, selon moi, moins intéressante.nnAu final, la difficulté du titre est très variable. La campagne n'est pas difficile à terminer une fois les mécaniques du jeu comprises. Mais c'est bien plus compliqué d'obtenir le meilleur score possible et cela requiert une planification méthodique avec, en amont, tout un travail d'optimisation théorique de la défense puis de l'attaque.nEn revanche, une fois la campagne terminée, le jeu s'ouvre à d'autres modes de jeux, dont le « tormented space », une galaxie gigantesque (des centaines de systèmes solaires contenant jusqu'à 14 planètes, donc niveau durée de vie vous en aurez pour l'éternité) aux niveaux parfois extrêmement durs qui ne pardonnent aucune erreur de votre part.nnAjoutez à cela une création procédurale des cartes (en dehors des maps faites avec les mimines du développeur) permettant d'avoir des niveaux infinis ainsi qu'un éditeur de carte très complet et une gestion rapide et efficace pour envoyer et télécharger les cartes d'autres joueurs. Ce qui nous donne au total un jeu au prix modique, mais à la durée de vie gigantesque.nnUn gameplay novateur et efficace ? C'est possible !nnEn conclusion, Creeper World 3 est une excellente surprise parmi les jeux indés. Ce n'est pas prétentieux et pompeux comme une partie croissante de ce type de jeux, mais c'est en revanche diablement efficace et novateur. Comme quoi, c'est vraiment du côté des indépendants que l'on trouve les gameplays les plus improbables … et qui fonctionnent ! nnPS Vous pouvez retrouver ma vidéo de présentation de CW3 sur ma chaine YT https//www.youtube.com/watch?v=VbU2kXBt3T8