Splinter Cell: Blacklist (2013)

Splinter Cell: Blacklist (2013)

Résumé

Jeu d'action infiltration suivant Sam Fisher qui enquête sur un groupe de terroristes, la Blacklist, menaçant de s'en prendre au territoire américain.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Après la demi déception de conviction (ironie quand tu nous tiens) le retour aux sources annoncé de la série était (pour ma part) très attendu.nAu programme on retrouve de l'infiltration à l'ancienne, se planquer, ramper, grimper, détourner l'attention et frapper, couper, trancher, étrangler, assommer. Mais pas que, car si Sam tient la forme, et est plus agile qu'avant celui-ci vise mieux également. Point qui ne plaira pas à tout le monde car quand on vise mieux on tire plus, quitte à tirer trop. Certaines phases de gameplay ont des passages en mode bourrin obligatoire, ça ne fait pas mal mais ça énerve.nDans l'ensemble l'esprit "je suis un fantôme, tu ne m'as pas vu ni entendu mais c'est bien moi qui t'ai tué" a été respecté, le joueur pourra d'ailleurs orienter son gameplay selon trois styles n_ Fantôme, pas vu pas pris, je ne tue personne et fait le job comme un vrai pron_ Tigresse (panthère), pas vu pas pris, je tue tout le monde comme un salaud (mon trip) et fait le jobn_ Assaut, tout le monde m'a vu et entendu car j'ai défouraillé comme un goret dans tout le niveau. Du job de claudo mais du job fait quand même.nCes trois styles de jeu sont laissés au choix du joueur, sachant kills ont tous leurs inconvénients. Ne tuer personne demande plus de temps pour avancer alors que tuer tout le monde est risqué surtout en mode bourrin ou l'on se retrouve vite submergé.nChaque style rapporte de l'argent en fin de mission (le ghost paye davantage) car à chacun d'entre eux sont rattachés des défis Tuer au corps à corps, en mouvement (panthère) ou assommer (ghost) cinq ennemis d'affilé sans se faire repérer, neutraliser 40 ennemis avec des chocs électriques etc… Des défis armes sont également disponibles, bref plein de choses à faire et plein d'argent à gagner. Avec l'argent on achète quoi ? Des améliorations, c'est la nouveauté principale de cet opus, le petit côté RPG. On améliore son équipement (lunettes tactiques, combinaison, armes, gadgets) ainsi que son avion qui fait office de base de commandement. Améliorer le cockpit améliorera votre radar, l'infirmerie votre temps de rétablissement sur le terrain, l'atelier de Charlie débloquera de nouvelles armes etc…nBref du bon et du motivant ! L'Histoire quant à elle est tout à fait classique mais pas désagréable, idem pour les personnages secondaires, stéréotypés mais sympa (Charlie). Les diverses quêtes secondaires jouables en coop et pour la plupart en solo (certaines bien relevées notamment en solo) ont le mérite d'ajouter de la durée de vie au titre.nTechniquement ça ne casse pas trois pattes à un canard et certaines textures sont franchement dégueulasses,on pouvait s'attendre à mieux pour un jeu de fin de génération. Mais ne soyons pas intransigeant, dans l'ensemble ce n'est pas moche non plus. L'IA est parfois au top d'autres fois totalement aux fraises mais dans l'ensemble la aussi ça se tient.nEn bref Je me suis bien éclaté donc même si ça mérite un sept je vais lui mettre un huit car je vais refaire un tour et c'est pas tous les jours.