Attack of the Friday Monsters!: A Tokyo Tale (2013)

Attack of the Friday Monsters!: A Tokyo Tale (2013)

Résumé

Sohta emménage à Fuji no Hana, une petite ville dans laquelle d'étranges événements ont lieu chaque vendredi. Découvrez une histoire touchante sur la famille, l'amitié et l'innocence de l'enfance tout en profitant de décors dessinés à la main, d'une musique exquise et de personnages mémorables.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Oui, je suppose que ça l'est. Attack of the Friday Monsters est un jeu assez singulier.nnPour ce qui est du scénario et de l'univers, on incarne un jeune garçon dans un petit village typiquement japonais du fin 20ème siècle, dans lequel selon les habitants, 2 évènement majeurs se passent tous les vendredis le show télévisé local impliquant des monstres et des super-héros et... un monstre qui attaque la ville. Tout arrive.nnEt là, je pense qu'il y a dans ce jeu une grosse couche de culture populaire japonaise, un certain esprit qui n'est pas forcément transcriptible pour nous, d'abord pour ce qui est du contexte, rapidement expliqué par un carton au début du jeu le succès des monstres et héros géants des années 50/60.nIl y a cet esprit très japonais du WTF où tout va mieux quand tu sais qu'il ne faut pas forcément chercher à tout rationaliser. Celui où l'on ne sait jamais trop ce qui est de l'ordre de ce que les personnages pensent vraiment ou de ce qui est de leurs trips personnels, où on ne comprend pas toujours le décalage entre des thèmes très enfantins, irrationnels et absurdes, et la gravité avec laquelle même les adultes en parlent.nC'est cette atmosphère très spéciale qui s'installe dans le jeu.nAutour de cette histoire se greffent de nombreuses autres avec un système de "quêtes" un peu chaotique au déroulement et à la succession assez dirigiste, vous indiquant ou aller sur la carte à chaque étape. On n'est pas dans un visual novel mais il y en a l'idée.nnPour se distinguer, le jeu inclut un mini-jeu de cartes (que l'on obtiendra en ramassant dans la ville des fragments de carte) qui, s'il fait un peu peur au premier abord ne consiste en fait qu'en un chifoumi/pierre-feuille-ciseaux "amélioré". Je ne remercierais que trop d'avoir évité des règles complexes et incompréhensibles et les quelques variations permettent d'en faire quand même un jeu avec un minimum de réflexion si on veut s'y intéresser. Mais, faisons-y face, je doute que quiconque ne le fasse vraiment, même après le dénouement de l'histoire principale (qui arrivera rapidement au bout de 2/3 heures)nnAu niveau des graphismes, c'est un jeu assez joli et mignon, avec une direction artistique "film d'animation japonaise", certains décors en sont dignes, la construction même du jeu est là pour le rappeler, avec une chanson de début et de fin sur les crédits. Les personnages, la modélisation et le chara-design sont en revanche un peu plus sommaires pour la plupart des personnages.nnObjectivement, donc, ce n'est pas un jeu formidable, mais c'est une expérience intéressante, petite curiosité de l'eShop qui n'a pas la prétention d'être un grand jeu. Beau et surprenant, vous devriez y jouer (surtout si vous l'avez en promo), si vous n'avez pas peur d'être caressé à rebrousse-poil.