ERIE (2012)

ERIE (2012)

Résumé

La peur est partout...rnErie vous plonge dans un scénario terrifiant où vos objectifs sont d'enquêter et de survivre, pour finalement vous échapper du site nucléaire des rives du lac Erie.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Ça me gène de saquer un jeu gratuit, surtout quand c'est un jeu d'horreur et c'est visuellement proche d'un jeu payant, mais en même temps je ne vais pas mentir ERIE est très bof.nnIl y a vraiment un manque de finition globale. Déjà, premier détail qui me dérange il n'y a aucune option ! A moins d'aller farfouiller dans les fichiers .ini dans le dossier d'installation (et j'ai pas que ça à faire), le jeu nous oblige à jouer en qwerty dans une résolution ridicule, avec des graphismes dégueu à base de textures floues qui se chargent en mettant plusieurs secondes.nnEnsuite, deuxième point On est qui ? On est où ? On doit faire quoi ? Pourquoi on se fait poursuivre par un monstre ? Pourquoi je dois éteindre des générateurs ? Pourquoi je peux ramasser plein de chats morts ? Et la bombe de peinture sert à quoi ??? (à part dessiner des bites sur les murs) nTant de questions sans réponse, on est parachuté dans le jeu sans aucune info, on pige rien à moins d'aller lire des documents scientifiques pas très passionnants éparpillés par terre. Déjà que je ne suis pas fan en général de la méthode de narration "t'es obligé de lire tous les documents pour comprendre le scénar" (FEAR, Dead Space...), ce n'est pas ce jeu qui va me faire aimer ça. De toute façon, j'ai l'impression qu'il s'agit d'un énième scénar du type "on a créé un monstre dans un laboratoire, mais il s'est enfui et fout la merde dans le complexe".nnDu coup le jeu ressemble à une partie de cache-cache et d'objets cachés dans des suites de couloirs inutilement longs et vides, contre un monstre au design ridicule. Il n'a ni l'intelligence "fouilleur" du monstre d'Amnesia, ni la possibilité de surprendre le joueur en apparaissant brutalement comme Slender Man. Il ne fait pas peur malheureusement, il passe son temps à se coincer contre un mur à cause de son IA très basique.nSi on se fait choper, on se tape un des écrans de game over les plus rigolos que j'ai pu voir un gros plan sur le monstre qui fait une animation étrange, genre un peu comme un rappeur dans un clip qui bouge ses mains en faisant "Yo, yo !" mais sans le son qui va avec.nnLe jeu utilise UDK (une version SDK d'Unreal Engine 3) donc visuellement c'est plutôt correcte. Mais bon, ça casse pas des briques non plus, la direction artistique est bof, l'ambiance n'est pas transcendante et les effets de flou et de lumières sont un peu abusés.nnBref, c'est gratos donc ça vous coûte rien d'essayer, mais au final je n'y vois pas vraiment d'intérêt. Si vous espérez trouver un alternatif à Amnesia, c'est pas gagné.