Deep Sleep (2012)

Deep Sleep (2012)

Résumé

Vous êtes englué dans un cauchemar. Quelque chose se cache dans les ténèbres... Quelque chose dans les profondeurs de votre propre esprit veut vous emporter encore plus profondément. Quelqu'un finira bien par échapper à ce rêve. La question est: qui ?

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

De 2012 à 2014 est sorti chaque année un épisode de la trilogie « Deep Sleep ». L'aventure proposée par ce premier épisode se poursuit donc dans « Deeper Sleep » et « Deepest Sleep » et forme un tout insécable.nnLe personnage que l'on incarne est un onironaute, c'est à dire un explorateur de rêves. Un jour, ou plutôt une nuit, quelque chose se passe mal et le voyageur va devoir user de tout son courage pour sortir d'un cauchemar qui l'attire inexorablement... Inutile de vous en dire plus car l'un des plaisirs du jeu consiste justement à découvrir l'histoire. Ho, ne vous attendez pas non plus à de la grande littérature, mais c'est bien plus que ce qu'on peut espérer d'un jeu flash. Le scénario se dévoile parcimonieusement, particulièrement dans le second épisode, où plusieurs indices optionnels vous expliqueront l'univers du jeu. Autant vous dire, c'est franchement bien vu, et il y aurait carrément de la matière pour un excellent livre d'horreur à inspiration lovecraftienne. Le seul souci éventuel est que le jeu n'est disponible qu'en anglais mais un anglais très facile à comprendre. Si vous avez un niveau moyen, comme moi, vous pourrez déjà en profiter pleinement. nnLe jeu à proprement parler est avant tout un point and click, avec quelques jolies trouvailles qui insufflent pas mal d'originalité à l'expérience. Là encore, inutile de vous gâcher le plaisir en vous donnant des exemples. Les graphismes sont simples et très pixelisés mais ont un charme indéniable, une sorte de mélange entre réalisme glauque et cartoon. L'ambiance sonore, elle, est démentielle et est parvenue à me mettre mal à l'aise bien des fois, alors que je jouais dans l'obscurité, un casque vissé sur les oreilles comme recommandé par l'auteur du jeu lui-même.nnComptez environ 1 heure de jeu par épisode. La trilogie est loin d'être difficile mais certains passages sont assez coriaces voire franchement stressants. L'expérience en vaut largement la chandelle et représente, en ce qui me concerne, le meilleur jeu flash auquel il m'a été donné de jouer...nnhttp//www.newgrounds.com/portal/view/603900