Captain America : Super Soldat (2011)

Captain America : Super Soldat (2011)

Résumé

Devenez Captain America et infiltrez le Château Zemo pour empêcher Crâne Rouge et l'Hydra de dominer le monde...

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Sorti en avance en Europe par rapport aux Etats-Unis, à l'inverse du film notamment, le jeu Captain America Super Soldier porte la lourde casquette de potentiel sauveur des adaptations cinématographiques en jeu-vidéo cette année...nAprès un Thor désastreux et un Green Lantern plus fade encore que sa version ciné, la sentinelle de la liberté n'avait plus le choix réussir ou faire sombrer encore et encore les adaptations officielles au rang de purs produits marketing ! Et si la réussite était pourtant au bout du tunnel ? nnCaptain America Hydra AsylumnnAutant ne pas se le cacher d'entrée Captain America Super Soldier est une pâle copie de Batman Arkham Asylum. Là où on pourrait dans un premier temps crier au plagiat se trouve pourtant une ressource inestimable pour les joueurs l'envie de bien faire de la part de Next Level Games, studio en charge de son développement. nSi les canadiens ont bels et bien assimilés ce qui faisait la force du jeu de Rocksteady, à savoir un Gameplay intuitif et un scénario bien ficelé (on peut applaudir l'excellent Christos Gage qui livre ici une performance correcte face à la contrainte de coller à l'ambiance du film à venir le 17 Août), on ne peut s'empêcher de regretter que le jeu n'ait pas connu 2 à 3 mois de développement supplémentaire.nPlutôt limité techniquement, ce n'est pas tant par ses graphismes (certes datés mais pas choquants) que le jeu pêche, mais par sa finition Dès les premières minutes, votre console vous donnera l'impression de s'être fait amputé de la moitié de son processeur tant le tout lag et aliase terriblement, un comble pour un jeu aux textures et aux animations plutôt sommaires...nDu côté des défauts, on notera également une VF aux fraises, une traduction littérale malheureuse et des doubleurs aux accents parfois insupportables (non, les chercheurs Nazis ne parlent pas nécessairement comme les méchants de James Bond dans les 60's !).nLa passion, ça compte !nnAvec son gameplay calqué sur son grand frère chauve-souris, le jeu surprend positivement par bien des aspects !nL'approche cinématographique de l'ensemble est la bienvenue que ce soit dans les vidéos (avec notamment une introduction marquante et typiquement Hollywoodienne), dans l'action (avec le dernier coup porté au dernier soldat debout qui s'effectue au ralenti, "comme dans Batman Arkham Asylum" ou par les superbes Highkicks et autre chassés de Cap), et enfin dans le scénario avec des enjeux nettement identifiables et la véritable impression d'avancer dans une histoire.nAu rayon des bons points on notera aussi que les développeurs sont de véritables lecteurs de Comics qui savent comment faire plaisir aux véritables fans de Steve Rogers, puisque deux costumes sont à débloquer au cours du jeu la version Ultimate (magnifique) et la version classique bien connue de tous. On regrettera que la dernière tenue en date de Steve, celle du Super Soldier, ne soit pas présente compte tenu du nom du jeu, mais on imagine bien que tout n'était pas intégrable avec un bouclage qui se rapprochait à vitesse grand V.nLa musique elle non plus n'est pas en reste, puisque ce n'est ni plus moins que la bande son d'Alan Silvestri, également compositeur pour le Film, qui est utilisée ici, souvent à bon escient... nRéussi, faute de mieux ?nnA ranger dans le second tiroir des adaptations de Comics et/ou de films adaptés de Comics, à savoir celui des Wolverine Origins et autres Spider-man The movie (tandis que les deux autres compartiments sont réservés aux étrons sans nom tels que Thor et Iron Man, pendant que le premier est, lui, consacré aux chefs d'oeuvre que sont Spider-man 2, Batman Arkham Asylum ou Marvel VS Capcom), Captain America Super Soldier ne fera pas l'unanimité auprès des gamers chevronnés mais devrait contenter les fans du plus grand des Vengeurs grâce à la passion qu'il transmet au cours de ses 17 missions. Plutôt long, intense mais diablement lent et limité techniquement, le jeu devrait connaître un second souffle sur le marché de l'occasion dans quelques mois, où vous auriez tort de passer à côté... Pour 70 euros par contre, nous vous conseillerions plutôt de vous diriger vers InFamous 2 ou d'attendre l'excellentissime Deus Ex Revolution...