Sonic 3 (1994)

Sonic 3 (1994)

Résumé

Sonic et Tails sont de retour pour une aventure dans laquelle le Robotnik cherche à récupérer toutes les Émeraudes pour reconstruire son Death Egg.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Mise à part la première zone "Angel Island Zone", j'ai quasiment tout trouvé très fade, ou déjà vu en mieux dans Sonic 1 ou 2.nnBon, c'est vrai que ce premier niveau exotique en pleine jungle envoie du lourd aussi bien techniquement que dans la richesse de son level design. Les nouveaux boucliers sont très sympas comme la bulle d'air qui enveloppe Sonic et lui permet de rebondir un peu partout et de respirer sous l'eau tranquillement. La boule de feu bien pratique contre les boss ou encore le bouclier éclair qui permet de faire un double saut et qui magnétise les anneaux les plus proches, ce qui facilite leur récupération.nnPassé l’émerveillement de la première zone donc, on traversera des niveaux toujours plus vastes, plus longs, plus tortueux et plus vicieux. Mais c'est justement la que le bât blesse, Sonic 3 est un peu trop difficile, les ennemis et les pièges sont bien trop vicieux pour qu'on prenne autant de plaisir que dans Sonic 1& 2. On retrouve en fait ce côté exploration du premier opus, mais en plus pénible, car parfois complétement illogique. Par exemple, dans le troisième niveau (les ruines du jardin de marbre), on peut conduire une toupie qui vole et qui est capable de défoncer certains types de murs, mais incassables autrement ! C’est très irritant étant donné que ces toupies sont très capricieuses à piloter. Autre énervement, dans le niveau de la glace, il faut utiliser obligatoirement le Spin Dash (accélération en boule qu’on peut faire depuis Sonic 2) pour faire bouger une plate-forme, mais seulement à condition de ne pas être dessus. En gros si tu le sais pas, tu restes bêtement bloqué dans ce niveau pourtant moins difficile qu’il n’y parait. ! Bref, en plus de ça, les ennemis sont toujours plus nombreux, et ceux avec les piquants (les poissons chats, ou les p’tites boules qui te regardent de travers) carrément nuisibles à la progression du jeu tant ils sont toujours la au mauvais moment, quand Sonic commence enfin à prendre de la vitesse ! nnBref, Sonic 3 est un peu rageant sur les bords, les niveaux sont un peu trop longs, et il arrive même parfois qu’on fasse un Time Over tout merdique tellement on se perd dans les dédales de certains d’entre eux. Les développeurs ont conçu des niveaux beaucoup plus longs et plus vastes que dans Sonic 2, autant nous laisser plus de temps pour les explorer non ? Bref, encore une fois c’est frustrant et trop bête.nA part ça, Sonic 3 reste à mon avis largement dans l’ombre de ses prédécesseurs. Parmi les (seulement) six zones, les redits des anciens opus sont quand même bien la Hydrocity Zone c’est Chemical Plant Zone de Sonic 2 en moins classe, Marble Garden Zone c’est Hill Top Zone de Sonic 2 en beaucoup moins joli et intéressant, Carnival Night Zone c’est Casino Night Zone de Sonic 2 également, en beaucoup plus pénible et moins drôle , Ice Cap Zone malgré sa structure tout en glace, c’est quand même trop plagié sur Labyrinth Zone de Sonic 1 (la chute infinie, les pièges…).nnQuant au dernier niveau, la plate-forme de réparation du vaisseau d’Eggman, c’est quand même très laid et si peu inspiré dans le level design. Les décors m’ont même choqué au début par leur aspect grossier. Mais graphiquement, Sonic 3 s’éloigne un peu du mythe Sonic avec un style beaucoup plus bariolé et agressif que dans les premiers opus. nnPour les musiques, c’est très différents avec l’arrivée des nouveaux compositeurs américains (à la base ce devait être Mickael Jackson, mais on peut lire ci et là que la capacité du chipset sonore de la Megadrive ne lui convenait pas). Pour ma part, je préfère largement les musiques des deux premiers, même si certains thèmes du 3 sont assez bons (Hydrocity Zone par exemple), mais d’autres bien moins réussis voir décevantes (Marble Garden, Carnival Night, clairement du sous-Mystic Cave de Sonic 2 en terme de composition).nnPour finir, j’ai appris qu’en fait Sonic 3 devait comprendre l’intégralité des stages de Sonic & Knucles à la base, mais pour des raisons de place sur la cartouche, les développeurs ont coupé en deux le jeu, ce qui en fait un Sonic relativement court avec seulement six zones (comme Sonic 1 en fait). C’est la raison pour laquelle je ne comprenais pas à la base le système de sauvegarde, étant donné que le jeu peut se plier en deux ou trois petites heures.nnSi Sonic 3 manque un peu le coche et reste dans l’ombre de ses deux grands frères (en même temps, difficile de faire mieux qu’eux), il propose néanmoins quelques passages sympathiques, et des niveaux beaucoup plus vastes qu’auparavant. Sonic 3 n’a pas su être aussi doué que ses ainés, et n’a pas non plus réussi le tour de force de Sonic CD, à savoir, proposer autre chose de réellement original, en conservant un gameplay plus souple. Mais il reste un Sonic à découvrir.nSinon, préférez commencer directement par Sonic 3 & Knuckles, ne le sachant pas, il va maintenant falloir me retaper tous les niveaux du troisième pour enchainer sur ceux de Sonic & Knuckles ! A moins de commencer directement par ce dernier, mais je préfère jouer au jeu complet.