Wild Arms Alter Code: F (2005)

Wild Arms Alter Code: F (2005)

Résumé

Wild Arms Alter Code : F est un jeu de rôle sur Playstation 2. L'aventure fera se rencontrer trois héros dont Rudy, un jeune garçon doté du mystérieux pouvoir "Wild Arms" et chassé de son village. Ensemble, ils vont découvrir qu'une terrible menace plane sur le paisible monde. Ce jeu est un remake du tout premier Wild Arms sur Playstation.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Après 130 heures de jeu à mon actif en ayant également clean tout le contenu additionnel (à un boss optionnel près, qui nécessitait d'obtenir absolument tous les coffres du jeu pour l'affronter mais dont j'avais la rame de me retaper tous les donjons et toutes les villes pour quatre malheureux coffres manquants...), c'est donc ici que je pose mon avis sur ce remake du premier Wild Arms.nnL'histoire débute par un prologue propre aux trois personnages principaux, nous permettant d'avoir un aperçu de leur personnalité et quels sont leurs rôles dans cette aventure. L'un est un vagabond rendant service à des gens d'un village, l'autre un chercheur de "pouvoir", et enfin la dernière a une quête qui consiste à sauver le monde de l'invasion des démons. Cela dure très peu de temps avant qu'ils ne se rencontrent pour la première fois. Et cette rencontre se fait d'une manière qui m'a laissé bouche bée.nOn recrute les deux autres personnages (car nous incarnons Rudy à la base, le garçon aux cheveux bleus) comme s'il s'agissait de vulgaires personnages secondaires insignifiants. Il n'y a aucune présentation entre les protagonistes, mais quand je dis aucune c'est vraiment aucune, même pas une scénette ou une longue suite de textes, que dalle. Une phrase pour le recrutement et c'est bon.nnLe synopsis est qu'un groupe de démons venant d'une autre planète cherche à mettre à genoux les habitants de Filgaia (le monde dans lequel se déroule l'aventure) afin d'avoir un nouveau foyer car le leur est détruit. Les deux héros masculins vont donc accepter de se joindre à Cecilia (le troisième personnage du groupe) pour sauver le monde.nLe scénario ne brille vraiment pas, mais il y a certains rebondissements qui surprennent avec plaisir. Il y aura également d'autres personnages qui viendront se joindre à l'aventure et que l'on pourra jouer pendant un temps limité. Ils pourront être de nouveau (pour certains) disponibles à la toute fin du jeu, et ce, de manière permanente via le contenu additionnel.nnLes graphismes ne sont pas très beaux pour de la PS2. La console est capable de beaucoup mieux graphiquement mais cela ne m'a pas plus déranger que cela.nnLa musique laisse franchement à désirer. Et c'est bizarre d'ailleurs car j'ai écouté les versions du jeu original sur PS1 et ça rendait beaucoup mieux ! Vraiment étrange, et pourtant ce sont quasiment les mêmes, à quelques différences près.nnIl n'y absolument aucun doublage. Même en combat il n'y a pas un cri ou un gémissement de la part des protagonistes quand ils se font toucher.nnDes bugs d'affichage quand nous nous déplaçons sur la carte du monde. Il y a aussi des erreurs de script mais ça encore ça passe.nnLe gameplay maintenant nnLe "sprint" du personnage est un peu pénible à prendre en main au début, car il ne peut allé qu'en ligne droite et on ne peut pas le tourner, on est obligé de s'arrêter pour tourner. C'est une habitude à prendre, on s'y fait.nnChaque personnage a des "Tools" (ou Outils en français) qui seront utiles tout au long de l'aventure dans les donjons, mais aussi dans les villes. Cela va de la bombe pour détruire des caisses ou ouvrir des coffres, à un grappin pour activer un pylône ou s'accrocher, une guitare pour faire apparaitre des monstres puissants, ou encore un sceptre pour changer de petites sphères en plateaux pour marcher dessus.nIl y a d'ailleurs énormément de puzzles complexes (voir très complexes et subtils) nécessitant ces outils.nCertaines énigmes dans le jeu sont justes irrésolvables, et pourtant j'ai beaucoup d'expérience dans les RPG, mais là, les développeurs ont fumé sans déconner. Avant d'en arriver à découvrir la solution sur un guide ou sur internet, je me creuse la tête. Croyez moi que même Einstein en aurait chié, et je pèse mes mots, c'est vraiment hallucinant pour certaines.nnDes moyens de locomotion comme un navire, un golem et un avion sont présents dans le jeu. Et certains de ces moyens n'arriveront pas avant un bon moment.nnLes combats sont basiques. C'est du tour par tour, rien de bien folichon. Les animations lors de très gros sorts sont assez mal faites, mais je peux être indulgent de ce côté là.nnLes apparitions de monstres dans ce jeu sont justes insupportables... Le rythme est juste effréné, même en ayant beaucoup de "Migrant Seals". Les Migrant Seals sont une fonctionnalité permettant de réduire la fréquence des combats en annulant tout simplement l'apparition d'un groupe de monstres par la pression de la touche O lors d'un gros "!" affiché à l'écran. Seulement, parfois, certains combats ne peuvent pas être évités, et le ! devient alors rouge, ce qui signifie que vous avez été pris par derrière ou en embuscade.nnIl n'y a pas d'équipement dans ce jeu. Pas d'armure, de gants ou de bottes à mettre sur vos personnages, l'équipement est inexistant. Et je trouve cela très original.nOn peut amélioré nos personnages que d'une seule fonction, et celle-ci varie en fonction dudit personnage. Par exemple pour Rudy (avec son arme à feu), on peut lui augmenté sa puissance de feu, son nombre de balle, sa précision, etc... auprès d'un marchand. Pour Cecilia et ses sorts, ce sont des "Crest Graphs" à trouver uniquement dans des coffres, et une fois amenés à un marchand spécial (pas celui de Rudy), on peut apprendre le sort qu'on veut, on peut même l'annuler et le mettre à un autre emplacement si l'on veut, car le choix des sorts se fait sous forme de grille. Pour Jack, ce sont uniquement des compétences à trouver lors de l'exploration de donjons, ou bien en récompenses de quêtes, et qui pourront s'amélioré à force de les utiliser.nBref, je n'ai jamais connu ça dans aucun autre jeu et ça m'a grandement séduit.nnLe seul rapport à l'équipement que l'on pourrait faire, ce sont les "Skills" (à ne pas confondre avec ce que j'ai cité plus haut). Ce sont littéralement des compétences, mais passives ! Qui peuvent engendrer des coups critiques, une résistance accrue aux dégats de Terre, d'Eau, de Feu, désarmer plus facilement les coffres apparaissant à la fin des combats, doubler l'efficacité des potions, etc... J'ai beaucoup aimé cette fonctionnalité aussi.nnLe contenu additionnel de ce jeu est conséquent nnSe retaper plein de donjons que l'on a déja fait pour récupérer des objets qui n'étaient pas disponibles avant car nous n'avions pas les "Tools" adéquats.nnDes quêtes nécessitants d'aller d'une ville à une autre, en ayant en récompense un personnage rejoignant notre équipe ou bien un nouveau sort pour l'un de nos personnages.nEgalement une quête consistant à dévoiler la carte du monde, en entière. Les zones de la carte où vous n'êtes pas passé sont affichées par de minuscules cases grises transparentes. Cela demande du temps pour passer sur toutes ces petites cases, et surtout une bonne vue ! Ou alors, faites comme moi pour les dernières qui étaient très dures à repérer, approchez vous de l'écran lol ! xDnnUne sorte d'arène (Devil's Playground).nnDes boss optionnels (environ une quinzaine) se trouvant dans la nature ou bien qu'il faut faire apparaitre près d'un cristal orange dans un donjon ou un village à l'aide d'un "Tool", en l'occurrence celui de la guitare.nnDes puzzles boxes à découvrir, au nombre de 30, sur la carte monde. Le principe ressemble beaucoup à celui de Tetris car il faut coller des cubes d'une seule et même couleur les uns aux autres, et ainsi tous les faire disparaitre sur une petite plate-forme.nnTous les objets à récupérer sur la carte monde, que ce soit sur terre ou sur mer.nnEnviron cinq donjons optionnels dont le "Abyss" qui est apparemment récurrent dans les Wild Arms et qui contient 100 étages, avec une médaille par étage. Et si l'on réussit à obtenir les 100 médailles, et que l'on bat le boss final du donjon, il réapparait sous sa vraie forme (True Form) juste après, à l'entrée du donjon.nCe donjon est le donjon le plus long du jeu. Et je précise également que ce boss est le plus puissant du jeu, alors sous sa vraie forme je ne vous raconte pas...nEn plus du fait de galérer à récupérer toutes les médailles (vous n'êtes pas obligés si vous voulez juste affronter le boss dans sa forme de base), il y a la fréquence d'apparitions de monstres qui est juste infâme. Sans déconner, j'ai péter des câbles. Même en ayant mis des skills "Surprise Guard" qui permettent d'éviter le plus possible de se faire prendre en embuscade ou par derrière, ça n'empêche pas de se faire emmerder au moment où l'on tente de résoudre le trajet à effectuer pour obtenir une médaille. Ma manette PS2 a faillit y passer la pauvre...nJ'ai réussi à tout clean, en ayant eu toutes les médailles, tous les objets, en battant le boss de nouveau le boss sous sa vraie forme l'un à la suite de l'autre, en environ 11 heures de jeu non stop. Ce qui m'a pris le plus de temps était bien évidemment les étages à me farcir et me re-farcir encore et encore pour cerner les trajets, et j'ai réussi à battre le boss dans ses deux formes du premier coup.nnEn conclusion, Wild Arms est un jeu moyen.nOn sent que le budget pour la réalisation de ce jeu a été faible car graphismes très moyens lors des cinématiques mais jolis en jeu, bande sonore moyenne, histoire mauvaise sauf concernant le passé des protagonistes, et aucun doublage (la version japonaise a un doublage). Malgré tout, on peut se consoler sur le contenu optionnel assez conséquent qu'offre le jeu, et sur des qualités qui lui sont propres et très originales, comme le fait de ne pas avoir d'équipement, les "Tools", et le côté "Western" très charmant que l'on ne retrouve dans nul autre RPG.nnDonc, si vous aimez les RPG, que vous n'avez pas peur de la difficulté, que vous n'êtes pas trop regardant sur les graphismes et que vous aimez l'ambiance très Western, je vous conseille ce jeu.nA ceux qui hésitent, renseignez vous bien avant d'y jouer car le Western on aime ou on aime pas (personnellement j'adore), et il ne faut pas être trop regardant sur les défauts.