Genji (2005)

Genji (2005)

Résumé

L'histoire de Genji s'inspire de la vie de Minamoto no Yoshitsune, un samuraï de l'époque de Kamakura. Suite à la rébellion de Heiji en 1159, le Pays du Soleil Levant est entré dans une nouvelle ère. Le clan Taira, mené d'une main de fer par Kiyomori et son fidèle guerrier Kagekiyo, impose désormais sa loi. Les rares survivants du clan rival, les Minamoto, prétendent que les scélérats tiraient leur force de pierres précieuses d'une lueur presque céleste, les Amahagane. Héritier du clan Minamoto, Yoshitsune doit renverser l'autorité et venger l'honneur des siens.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Voici un jeu étonnamment peu connu alors qu'il fait partie des meilleurs beat'em all 3D sortis sur PS2. Crée par l'ancien producteur de la série Onimusha, Genji. est une véritable tuerie. Si vous aimez un tant soit peu le genre, vous devez ab-so-lu-ment y jouer.nnLe gameplay est dynamique, souple, les combos sont très nombreux. De l'excellent boulot, pourtant il reste en apparence relativement classique pour un beat'em all 3D post-Devil May Cry. Oui mais. Il y a cette trouvaille géniale, le Kamui, pouvoir que l'on pourra utiliser quand une jauge sera pleine et qui fait passer le héros dans une position d'attente. Les adversaires vont alors l'attaquer, un par un ou tous à la fois selon leur humeur, et le joueur devra contre-attaquer au bon moment pour s'en débarrasser. Dis comme ça, ça ne parait pas grand chose, mais en pratique c'est tout simplement aussi jouissif à jouer que magnifique à regarder. L'aspect graphique du titre est d'ailleurs son autre point fort. Les environnements sont somptueux et très détaillés (parfois un peu gâchés par l'aliasing omniprésent, il faut l'avouer). Une aura onirique, soutenue par une superbe bande son, englobe Genji.nnMalheureusement il y a une grosse ombre au tableau la durée de vie est calamiteuse, même pour un jeu d'action. Le jeu se termine extrêmement vite et sans grande difficulté malgré quelques boss un peu ardus. Dommage d'ailleurs que les deux personnages jouables soient aussi peu charismatiques alors que certains persos secondaires et notamment les boss ont semble-t-il bénéficié du plus grand soin. On appréciera tout de même le petit côté RPG du titre qui est plus poussé que dans les autres jeux du genre.nnVéritable réussite artistique et ludique, Genji est un jeu injustement méconnu, contrairement à sa suite sur PS3 qui mérite d'être tombé dans l'oubli le plus total. Si la très faible durée de vie ne vous rebute pas, il serait dommage de faire l'impasse sur ce jeu de samurai qui rivalise sans peine avec Onimusha 3.