Jak X (2005)

Jak X (2005)

Résumé

Jak se rend à Kras City, ville de la course de combat, pour être informé des dernières volontés de son adversaire Krew. Malheureusement, le seigneur du crime veut prendre sa vengeance posthume sur ses ennemis: Jak et Daxter doivent participer au grand championnat de Kras City et sauver leur peau.

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Alors comme ça personne n’a rien à dire sur Jak X ? Une moyenne vers les 5 ? Vu que c’est probablement mon jeu de course préféré, je me lance dans la toute première critique !nEn fait, pour être honnête, je n’aime pas trop les jeux de course. Ça finit souvent par m’ennuyer, de voir des bolides courir pour la première place. J’ai accordé un peu plus d’attention à la série Motorstorm qui m’a procuré un peu plus d’adrénaline, mais j’ai fini par lâcher. Et pourtant j’ai un amour infini pour cette perle qu’est Jak X. C’est des courses, oui, mais à la Mario Kart le principe est d’utiliser des pouvoirs offensifs ou défensifs pour gagner des places. Mais qu’a-t-il de plus que la célèbre franchise de Nintendo ? Pourquoi je suis le seul à militer pour que des soirées Jak X entre potes remplacent mes soirées Mario Kart ?nEh bien ce jeu, il a de l’attitude, de la vraie. Jak X c’est un jeu bien rock, bien ado, bien badass. J’ai rarement été à fond dans une course à toute vitesse, abusant du turbo, accumulant les kills explosifs et essayant du mieux que je peux de sauver ma peau. Parce que oui, dans ce jeu il faut vous préparez à mourir, les explosions sont monnaie courante. La lisibilité est souvent pas terrible, mais ça rend l’expérience meilleure chaque instant compte, il faut toujours être aux aguets des pièges de la course. Finalement on est près de Mario Kart en principe, mais on est très loin de l’ambiance toute mimi du Royaume Champignon. Les bolides s’avèrent plutôt difficiles à manier, il faut apprendre à connaitre les mécanismes et ne pas trop pleurnicher si notre voiture perd le contrôle et s’en va exploser contre un mur, ça risque d’arriver. Les bananes, les étoiles et autres carapaces sont remplacées par des mines, des mitraillettes et des missiles, c’est déjanté mais dans un style différent. Au revoir musique allègre et sautillante, laissez place à une bande-son jouissive aux sonorités rock-électro qui donnent un gros plus à l’ambiance.nEn plus, comme si se dégommer joyeusement pour arriver le premier ne suffisait pas, Naughty Dog nous comble de différents modes de jeux supplémentaires allant du deathmatch à des choses beaucoup plus innovantes (je vous laisse la surprise) et pour englober le tout d’un mode histoire entrainant, avec un bon scénario mis en scène formidablement qui alterne intrigues mystérieuses et humour désopilant. Je vous laisse baver rien qu’avec l’intro http//www.youtube.com/watch?v=Fb268OBak4I, assurez-vous de monter le volume.nL’histoire est prétexte à un vrai orgasme pour les fans, nous donnant le plaisir de nous replonger dans tout ce que la saga a parcouru, de la galerie de personnages aux panoramas des endroits parcourus. Le seul reproche que je fais à Jak X c’est que les pistes sont trop peu nombreuses et finissent par se répéter un peu trop, mais comment ne pas excuser ce petit reproche face à des sensations de jeu incroyables et à une ambiance trop rock-badass.nFinalement, il y en a qui ne demandent que de replonger en enfance, moi je demande à replonger dans l’adolescence. Alors, à quand une version sublimée sur consoles actuelles ?