Blade Dancer: Lineage of Light (2007)

Blade Dancer: Lineage of Light (2007)

Résumé

Il y a 1000 ans, sur les terres de Lunadia...Un maléfique Seigneur des Ténèbres tenta de conquérir le Continent.Mais un mythique héros, le Blade Dancer, Gerard, se dressa contre lui.Un jour, il disparut... rnrnQuelques temps plus tard, un Chevalier Noir invincible fit son apparition aux côtés du Seigneur des Ténèbres.Puis plus rien.La nouvelle fit le tour du monde:leChevalier Noir et son maître avaient été vaincus.Mais si le Blade Dancer avait disparu, qui avait pu faire ça?Le temps passa, la légende se transmit... rnrn1000 ans s'écoulèrent.Aujourd'hui, un jeune homme en armure noire arrive sur l'île de Foo, en Lunadia.Il porte la marque du Blade Dancer.Qui est-il?Qui est la jeune fille qu'il voit dans ses rêves?Ces questions, et bien d'autres, trouveront la réponse dans son périple...

 

BANDE ANNONCE

 

AVIS D'INTERNAUTES

Bon, autant vous le dire tout de suite, on voit dès le début que le scénario est hyper classique et balisé d'un héros contre un gros méchant, etc...Autant vous dire que tout est prévisible d'un bout à l'autre même de l'autre bout de la galaxie.Donc, ne nous attardons pas plus sur ce monument de classicisme et de clichés, heureusement bien mené et efficace.Passons plutôt à ce que propose Blade Dancer dans son gameplay. nnAu niveau des environnements, rien de bien méchant.Ville/exploration/donjon, la Sainte Trinité du RPG reprise à la lettre près.Des endroits classiques (des villes, forêts, déserts, tours menaçantes...) au level design quand même bien sympa et dans des graphismes plutôt chouettes, malgré un peu d'aliasing et une exploitation clairement pas totale des capacités de la PSP. nnLes combats occuperont pas mal de votre temps, évidemment.D'abord, vous voyez vos ennemis sur la carte, sous forme de têtes de mort de différentes couleurs. nnBleu > Combat facile nnBlanc > Vous avez le niveau nnRouge > Ce sera difficile nnNoir > Laissez tomber, vous allez vous faire latter en 2 tours nnEnsuite, il faut aussi savoir que certains groupes peuvent fusionner avec d'autres pour créer un ou des ennemis plus puissants et coriaces.Sur ce, passons au système de combat. nnD'abord, le placement des combattants.Classique.A l'avant, on agit plus vite et frappe plus fort, mais on encaisse plus de dégâts.A l'arrière, on attend plus longtemps, on frappe moins fort, mais on est mieux protégé.Le système lui-même se situe à mi-chemin entre le tour par tour et le temps réel.Pour résumer, le cercle à côté des noms des persos est tout simplement la jauge ATB d'un FF.Quand il est plein, vous pouvez ouvrir le menu et préparer votre action.Toutefois, c'est entièrement à vous de choisir l'ordre des attaques.Vous pouvez également attendre que plusieurs persos soient prêts à agir en même temps, afin de renforcer les attaques magiques de groupe. nnIl faut aussi savoir que vos armes s'émoussent à chaque coup et finissent par se briser.Il faudra faire appel à l'artisanat pour se constituer un stock rapidement.J'y reviendrai plus tard.Elles sont surtout nécessaires à la réalisation des magies d'attaque (les autres peuvent se faire sans arme équipée).Vous pourrez remarquer qu'il n'existe pas de points de magie dans le jeu.En fait, la jauge lunaire, en haut à gauche de l'écran dans les combats, en tient lieu. nnChaque coup porté ou subi la remplit lentement, et vous la partagez avec l'ennemi, puisque celui-ci s'en sert pour ses propres magies.Evidemment, vous pouvez neutraliser les incantations et récupérer l'énergie lunaire en frappant l'ennemi qui prépare une magie.Mais c'est à double tranchant, vous pouvez le subir aussi. nnCette jauge lunaire, vous pouvez augmenter sa limite maximale.Ce qui s'impose rapidement avec les pouvoirs que vous débloquez et qui demandent de plus en plus de points.Il suffit pour cela d'accepter et remplir les missions que vous obtenez en parlant aux différents personnages présents dans les villes et villages.N'hésitez pas à reparler à ceux qui ne vous donnent rien plus tard, certaines missions ne se débloquent qu'avec un certain niveau. nnMaintenant, parlons du plus gros élément de Blade Dancer.L'artisanat.Pour la modique somme de 100 pièces d'or, vous pouvez faire démonter un objet par un expert en ville, il vous donnera la recette.Il ne vous reste plus qu'à le refaire, puis trouver ou acheter les matériaux pour les refabriquer par la suite en autant d'exemplaires que vous voulez.Et vous économiserez par rapport aux magasins, surtout sur les armes. nnAu final, Blade Dancer est un bon petit RPG sans grande prétention, qui vous occupera pas mal de temps. nnGraphismes 3/5 nnSympas à l'oeil, malgré un peu d'aliasing et de crénelage, mais il existe bien pire. nnScénario 2/5 nnJ'étais prêt à mettre 3 malgré son classicisme, mais avec une fin qui vient tout plomber en ne finissant même pas formellement le jeu...Finissez-le, vous comprendrez. nnSon 3/5 nnBonnes musiques, bons doublages...Pas de quoi crier au chef-d'oeuvre, mais sympa. nnGameplay 3/5 nnQuelques bonnes idées, les bonnes vieilles recettes toujours efficaces..Bref, rien à redire, une mécanique bien rodée. nnDurée de vie 2/5 nnUne petite trentaine d'heures en fonçant, et surtout, un scénario amputé de sa fin... nnIntérêt final 13/20 nnClassique, mais sympa et efficace, Blade Dancer pâtit surtout d'une durée de vie relativcement faible pour un RPG, et il souffre encore plus d'un scénario pas totalement fini.Dommage.